96 %

C’est le taux de mise en œuvre des réformes contenues dans les recommandations du Cameroon Business Forum (CBF) depuis 2009. L’évaluation est faite par l’Institut national de la statistique (INS) dans un récent rapport. Selon cet organisme public, 83 réformes ont été adoptées dans onze domaines (création d’entreprise, accès à la propriété foncière, accès à l’énergie, accès au crédit, commerce transfrontalier, délivrance des actes d’urbanisme, gouvernance, inspection, paiement des impôts, promotion des investissements et règlement des différends commerciaux). Dans le détail, le paiement des impôts trône en tête (22,9 %). Cette rubrique est talonnée par la création d’entreprises (19,3 %) et le commerce transfrontalier (16,9 %). La même évaluation pointe que 3 réformes n’ont pas été exécutées sur les 83. Il s’agit du système de tracking (suivi en ligne), de la mise en place de guichets uniques des actes d’urbanisme et de la dématérialisation de la procédure des actes d’urbanisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *