9,8 : Milliards de francs CFA

Le projet « S’attaquer à la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans dans les régions de l’Extrême-nord, du Nord, de l’Adamaoua et de l’Est», dans lequel sont engagés le gouvernement camerounais et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), va bientôt entrer dans sa seconde phase. Pour accompagner ledit projet, le gouvernement allemand vient de mettre le pactole ci-dessus mentionné à la disposition des autorités camerounaises. Cette contribution permettra d’étendre les activités à un total de 68 districts de santé, soit 31 de plus que durant la première phase, afin de couvrir la totalité des régions ciblées par le projet. De manière plus spécifique, cette action contribue à améliorer la couverture et la qualité des interventions nutritionnelles en faveur des enfants de moins de 5 ans et des femmes en âge de procréer dans les régions les plus touchés de l’Extrême-Nord, du Nord, de l’Adamaoua et de l’Est, à travers 4 composantes principales : la prise en charge adéquate des cas de malnutrition aigüe sévère, l’amélioration de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, la lutte contre les carences en micronutriments et le renforcement des capacités des communautés, des dirigeants et des systèmes en termes de prévention de la malnutrition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *