955 milliards de francs CFA pour la route Brazza-Bangui-Ndjamena

La réunion du Comité ministériel d’organisation de la table ronde des bailleurs vient de valider le financement du projet de construction de la route Ouesso-Bangui-Ndjamena. Le tronçon, long de 1384 kilomètres et 547 mètres, coutera 955 453 183 616 francs CFA. Le projet comporte 1 310 km et 311 mètres de routes, 25 km et 17 mètres de pénétrantes ainsi que 49 km et 66 m de voirie. La RCA représente 52,27% du tracé, le Congo 39,17% et le Tchad 8,56%.

Le 5 avril dernier a eu lieu la présentation des études du projet au siège de la Banque africaine de développement (Bad) à Abidjan. La secrétaire générale adjointe de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), chargée du département de l’intégration physique, économique et monétaire, a apprécié la qualité des études. Marie Thérèse Chantal Mfoula espère que la Bad facilitera la mobilisation des ressources.

Construit sur le corridor fluvial Congo-Oubangui-Sangha, le volet portuaire du projet implique la construction de 5 nouveaux ports, la mise à niveau de quatre ports existants et l’aménagement ou la modernisation de trois points d’accostages. Avec un taux moyen annuel de croissance de 2,2% entre 2020 et 2030, la population du bassin du Congo devrait atteindre 170 millions d’habitants en 2030. Le corridor en construction se positionne comme une zone d’influence économique de premier ordre. Son point de connexion à Kinshasa est un atout supplémentaire.

Zacharie Roger Mbarga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *