8%

Ce chiffre représente la proportion du secteur de la transformation mécanisée au Cameroun.

Il expose d’avantage les travers de la chaine de valeur de production, de la transformation et de la commercialisation des produits agricoles dans le pays. En effet, d’après le journal Business Today (édition du 5 au 11 février 2020), le maillon des équipements agricoles et agroalimentaires traine encore le pas.

Parmi les différentes contraintes épiloguées, il y a la méconnaissance des équipementiers locaux, des besoins en équipements et du marché de la transformation agricole et agroalimentaire, le déficit de structuration des acteurs en réseaux, le faible développement du partenariat inter-acteurs en réseaux, ainsi que la faible performance des équipements fabriqués localement.

Ce n’est pas tout. Parmi les problèmes soulevés, se trouvent également le coût onéreux des équipements importés, l’insuffisance des moyens financiers, l’indisponibilité des pièces de rechange pour les outils complexes, l’insuffisance d’actions d’accompagnement en vue du renforcement des capacités des artisans et fabricants locaux pour faire face à l’évolution technologique, les commandes irrégulières, le faible pouvoir d’achat des utilisateurs, etc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *