7,5 milliards FCFA

Ce pactole, c’est la Banque européenne d’investissement (BEI) qui devra le débloquer. D’un taux d’intérêt de 7,49 %, il est destiné à la prise en charge de la contribution du Cameroun au capital de l’Agence pour l’assurance du commerce en Afrique (ACA), l’organisation multilatérale couvrant le risque politique et le risque de crédit commercial en Afrique. La signature de la convention y relative a eu lieu le 9 mars 2020 à Yaoundé, entre le ministre Alamine Ousmane Mey et Nikolaos Milianitis. En posture de directeur régional de la BEI pour l’Afrique centrale, ce dernier a indiqué que ladite convention témoigne de l’excellence des relations de coopération qui existent entre la BEI et l’État du Cameroun. «Cette opération permettra éventuellement d’améliorer le cout de financement de la dette publique et de faciliter la mise en place des projets type partenariat public-privé, entre autres», a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *