73,6% des membres du gouvernement et assimilés disposent d’une page Wikipédia

Wikipédia est une encyclopédie universelle et multilingue, créée par Jimmy Wales et Larry Sanger le 15 janvier 2001. Il s’agit d’une œuvre libre, c’est-à-dire que chacun est libre de la rediffuser (Wikipédia). Ce «grand site web» offre donc la possibilité à toutes personnes physiques et morales de créer et publier les informations (biographie dans le cas des personnalités publiques).

Suite aux différentes revendications sociales qui ont marqué le Cameroun en 2017 notamment la crise dite « anglophone », le gouvernement camerounais veut « accélérer le processus de la décentralisation », a annoncé le Président de la République, son Excellence Paul Biya, lors de son traditionnel message de vœux à la Nation le 31 décembre 2017.
Benjamin Ombe, Journaliste

Le rapport d’étude sur l’indice de perception de la communication digitale (Ipcd) des institutions et personnalités publiques camerounaises, réalisé par le cabinet d’innovation technologique et d’intelligence stratégique Knowledge Consulting, a retenu le critère «page Wikipédia» comme l’un des huit (08) indicateurs objectivement mesurable (IOM) pour évaluer le «personnal branding» des personnalités publiques camerounaises (ministres, membres du gouvernement).

Outre l’objectivité recherché dans la notation, l’étude a également pour but de sensibiliser, d’éduquer et d’accompagner les institutions et personnalités dans les bonnes pratiques des outils digitaux de communication à l’ère des autoroutes de l’information. A ce titre, une personnalité publique, au rang de ministre est considérée comme une institution. Par conséquent, vu son statut social, il a dans une certaine mesure, une obligation personnelle et professionnelle de communiquer sur lui et sa vie professionnelle. Son parcours académique et/ou professionnel pouvant servir d’exemple, de motivation, de catalyseur pour les jeunes générations et les générations futures.

Les pages «biographies» sur Wikipédia sont donc devenues un must pour les personnalités politiques à travers le monde. Au Cameroun, sur 38 ministres, membre du gouvernement, 73,6% (28/38) possède une page biographie sur Wikipédia. C’est un constat encourageant. Reste à ce que, ceux des membres du gouvernement absents sur cette plateforme se conforment à cette exigence de transparence et de visibilité publique.

Arrivée à sa deuxième édition, l’étude consacrant le premier indice de perception de la communication digitale (Ipcd) des institutions et personnalités publiques camerounaises est la base de données la plus importante et la plus fiable mises à la disposition du grand public pour maîtriser les codes de la communication publique digitale au Cameroun.

Il s’agit à ce titre d’un outil d’aide à la décision et d’un plaidoyer à destination des décideurs, des institutions et des entreprises dans le but de démocratiser l’accès à l’information à travers les canaux digitaux de communication. La communication digitale est devenue un enjeu de gouvernance. Le Cameroun a encore toutes les cartes entre les mains pour moderniser et rendre plus inclusive ses institutions grâce au numérique. En matière de communication digitale, à travers l’Ipcd, le cabinet Knowledge consulting continuera d’y veiller…

Par Benjamin Ombé-Auteur de l’IPCD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *