7

À en croire une annonce de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), c’est le nombre de projets retenus au Cameroun dans le cadre du Programme international pour soutenir, au sein de ses établissements membres, des initiatives d’étudiants, d’élèves ingénieurs et de jeunes chercheurs liées à la lutte contre la pandémie de coronavirus. Il s’agit de:

1) la production des tisanes, gélules et comprimés à base d’artemisia annua, portée par l’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD);

2) la fabrication des lingettes hydroalcooliques imbibées d’huiles essentielles d’eucalyptus (Cov19-Eucalyp), porté par l’Institut de recherches médicales et d’études des plantes médicinales (IMPM);

3) la production d’équipements de protection individuelle pour les soignants et la production d’équipements d’hygiène pour les collectivités et l’usage familial dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 (PRO-HD-Covid), porté par l’Université de Douala;

4) la production du matériel de protection et de sensibilisation de la population des départements des Bamboutos et de la Menoua, Ouest-Cameroun (lutte contre la Covid -19 dans la région des hautes terres du Cameroun), porté par l’Université de Dschang;

5) la mise sur pied de distillateurs solaires et la fabrication d’un gel hydroalcoolique naturel en zone soudano-sahélienne (Negel), porté par l’Université de Maroua;

6) l’essai thérapeutique du Réaktin.3TR contre le Covid-19 (Covidcure), porté par l’Université de Yaoundé I, et 7) la pandémie Covid-19 et les violences faites aux femmes et enfants au Cameroun: analyse d’impact et options de réponses à court terme (VBG-Covid-19-CMR), porté par l’Université de Yaoundé II-Soa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *