58 %

 

 

Selon le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), c’est le taux mondial d’utilisation de contraceptifs modernes par les femmes en 2019. L’institution onusienne l’a révélé le 7 mai dernier à Yaoundé, au cours de la cérémonie de remise officielle du rapport 2019 sur l’état de la population mondiale. Le document souligne qu’en Afrique, les femmes s’approprient davantage des moyens de contraception au fur et à mesure que les autorités investissent dans les services de planification familiale pour réduire les taux de fécondité. Cette année, le rapport du FNUAP, intitulé « Une tâche inachevée, la poursuite de l’acquisition des droits et des choix pour tous », souligne que les efforts des mouvements de lutte en faveur des droits reproductifs ont fait chuter le nombre de grossesses non désirées et de décès maternels. Ils ont également ouvert la voie à des vies plus saines et plus productives pour des millions de personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *