AMBASSADESINTÉGRATION NATIONALE

54e édition de la Journée internationale de la francophonie : l’âme affutée de Paris en Afrique centrale

Pour une célébration dans la sous-région, la France a choisi de venger son honneur à coups d’annonces et de phrases séductrices.

 

Promener sa flamboyance à l’aide des mots, l’exercice est devenu français dans quelques pays d’Afrique centrale. À la faveur de la célébration de la 54e édition de la Journée internationale de la francophonie, Paris s’est illustrée par une stratégie: l’actualisation de son exégèse diplomatique. Cela s’est vérifié dans ses chancelleries de Yaoundé, Libreville et Ndjamena notamment. «En cette Journée internationale de la Francophonie, l’ambassade de France au Cameroun rappelle son engagement avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) pour la formation, l’employabilité et l’innovation de la jeunesse au Cameroun», lit-on sur la page facebook de la représentation diplomatique ce 20 mars 2024.

Agencement
Si ses mots tendent à manifester la proximité sentimentale avec la jeunesse camerounaise, ils témoignent de la grandeur et de la richesse de la langue française au Gabon. «Aujourd’hui, en cette Journée de la Francophonie, nous célébrons la diversité et la richesse de la langue française à travers le monde !», brandit l’ambassade de France au Gabon. Et par l’image qu’elle cherche à imposer, cette chancellerie mise sur le «Festival de la francophonie». Intitulée «Refaire le monde», portée par l’Institut français du Gabon et un comité d’associations gabonaises, ce festival se distingue par un programme de festivités littéraires conçu spécialement pour la jeunesse gabonaise francophone (l’Association pour la promotion des sciences de l’éducation au Gabon, l’Union gabonaise des enseignants de culture francophone, la Ligue professionnelle des enseignants, l’Association pour les livres et les arts), l’activité se tient du 15 mars au 5 octobre prochain.

Au Congo-Brazzaville, Paris tend à s’auto-consacrer leader. «Savez-vous que plus de 60% de la population en République du Congo est francophone?», interroge l’ambassade de France à Libreville. Dans sa recherche des possibilités de se satisfaire du moment présent, la représentation diplomatique invite les Congolais à célébrer «ensemble la diversité linguistique à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie». Même crédo à Ndjamena. Là-bas, l’ambassade de France illustre la sincérité de l’engagement diplomatique de Paris par un agenda: «Les 4 et 5 octobre prochains, la France accueillera le XIXᵉ Sommet de la Francophonie pour la première fois depuis trente-trois ans».

Ongoung Zong Bella

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *