Le chiffre : 50%

C’est à cette barre que se situe désormais l’importation du gaz domestique par le Cameroun. Évaluée à 80% il y a quelque temps, cette importation a diminué grâce à l’unité flottante de liquéfaction du gaz, mise en service l’année dernière au large de Kribi. À côté de la Société nationale de raffinerie (Sonara), cette unité permet, depuis le 2e trimestre 2018, de mettre sur le marché camerounais 47 000 tonnes de gaz domestique (GPL), soit près de 50% de la demande nationale qui atteint 100 000 TM par an, selon la Société nationale des hydrocarbures (SNH).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *