5 %

Voilà le déficit projeté du compte courant de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac) en 2019. La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) a tenu, le 21 mars dernier, son premier Comité de politique monétaire de l’année à Ndjamena au Tchad. Selon la Beac, il est prévu une dégradation de la situation par rapport à l’année dernière au cours de laquelle la sous-région a enregistré un solde du compte courant de -1,6%. La crise de devises qui sévit en ce moment devrait de ce fait se corser. Malgré cette dégradation de la position extérieure de la Cemac, la Beac prévoit une augmentation du taux de couverture extérieure de la monnaie, qui se situerait à 65,7 % en 2019, contre 61,4 % en 2018. Ce qui annonce un durcissement de la politique de change.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *