ACTUALITÉINTÉGRATION NATIONALELe CHIFFRE

32 millions de dollars

Selon une annonce publiée le 1er novembre sur le site internet du système des Nations unies (Onu) au Cameroun, voilà le montant alloué à deux projets de santé publique dans ce pays d’Afrique centrale. Il s’agit du projet d’appui à la santé maternelle, néonatale et infantile (PASMNI) et du Projet de renforcement du système national de transfusion sanguine. Le premier, apprend-on, a pour but de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infanto-juvénile dans 35 districts de santé des 5 régions (Adamaoua, Extrême-Nord, Nord, Est et Centre). Il est conjointement appuyé par le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) et le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA). Le second vise à doter le Cameroun, d’ici 5 ans : d’un cadre institutionnel pour un système de transfusion sanguine effectif ; d’un système de recrutement de donneurs de sang volontaires, anonymes et non rémunérés ; de structures de transfusion sanguine opérationnelles et équipées ; d’équipements pour quatre-vingt-dix-huit (98) hôpitaux de districts et des ressources humaines compétentes pour un programme national de transfusion sanguine performant. Il est piloté par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *