300 millions FCFA

Le Comité interministériel d’aide alimentaire français a, le 27 avril 2018, décidé d’affecter cette somme aux projets d’assistance alimentaire du Pam (Programme alimentaire mondial) au Cameroun.

C’est le pactole généré par les industries extractives dans les caisses de l’Etat du Cameroun à la faveur de la signature de nouveaux contrats pétroliers et la promulgation d'un nouveau code minier
Les billets de banque

Formalisée par la signature d’une convention à la résidence de France à Yaoundé, cette contribution permettra, apprend-on, de soutenir deux catégories de personnes : les réfugiés centrafricains à la frontière Est du pays et les déplacés vulnérables dans l’Extrême-nord du Cameroun.

Selon une note de la chancellerie française à Yaoundé, cet appui financier témoigne de la solidarité de Paris envers toutes victimes du conflit avec Boko Haram d’une part, et résonne comme un appel vers la communauté humanitaire à continuer à soutenir l’action du Pam au Cameroun.

Depuis 2016, la France est engagée dans la lutte contre toutes les formes de malnutrition. Ce pays participe aux activités du SUN (« Scaling Up Nutrition », un mouvement international qui vise à améliorer la prise en compte de la nutrition dans les programmes et stratégies humanitaires et de développement). Dans ce cadre, le Cameroun fait partie des 8 pays prioritaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!