289

Paul Biya a décidé, en fin de semaine dernière, l’arrêt des poursuites contre 289 personnes arrêtées pour divers délits commis dans le cadre de la crise sociopolitique dans les régions du Sud-ouest et du Nord-ouest. Le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense (Mindef) renseigne sur le nombre et les lieux de détention des prévenus. Ceux-ci sont disséminés dans les prisons de Bafoussam, Yaoundé, Bamenda et Douala. Dans les pénitenciers desdites villes, les personnes détenues sont respectivement au nombre de 6, 120, 49 et 14. Selon Joseph Beti Assomo, les bénéficiaires sont les personnes sur lesquelles pèsent des charges d’«une gravité relative». Au-delà, poursuit-il, les auteurs d’assassinats, de crimes et de terrorisme auront toujours la justice à leurs trousses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!