206 milliards FCFA

D’après une évaluation du ministère des Finances (Minfi), portée à l’opinion publique par le magazine «Défis actuels» (DA), c’est le pactole perdu par le Trésor public du fait des logements administratifs inoccupés ou fictifs.

À la suite de l’opération dite de «vérification de l’occupation effective» conduite par le Minfi depuis le 1er octobre 2020 à travers le Cameroun, DA indique que l’État camerounais perd en moyenne 4 milliards FCFA chaque année à payer des loyers sans contrat de bail, pour des bâtiments déjà en ruine, ou alors n’ayant aucune commune mesure avec la valeur de l’immeuble concerné. Selon le site Actu Cameroun, «2156 agents publics logés bénéficient des indemnités de non-logement en violation de la règlementation en vigueur. Ce qui coûte déjà presque 1,2 milliard FCFA, représentant les indemnités de logement perçues par ces agents publics. Le plus grave c’est le cas de 2141 personnes, logées par l’État, mais étrangères à l’administration publique et/ou frappées par l’âge de la retraite».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!