INTÉGRATION RÉGIONALEMAIN COURANTE

2019, un bon millésime pour le marché des titres publics de la Beac

Les voyants sont au vert sur le marché des titres publics de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac).

C’est du moins l’une des principales conclusions que l’on peut tirer du rapport publié le 27 avril dernier par l’institution bancaire sous-régionale. Car sur la période allant de décembre 2018 à décembre 2019, la banque centrale a observé pour s’en féliciter, que «le dynamisme du marché des titres publics émis par adjudication et organisé par elle, s’est consolidé au cours de l’année 2019».

Dans ce rapport dit de politique monétaire, l’institution sous-régionale a également mis un point d’honneur à relever comme autre motif de satisfaction, le fait que «les émissions des titres publics ont atteint un niveau record l’année dernière (2019), avec 2846,3 milliards FCFA levés à travers 178 adjudications».

Le rapport que vient ainsi de publier la Beac s’appuie en réalité sur une étude comparative. Et il en ressort que l’année 2019 a été en tout point exceptionnelle. «Les ressources mobilisées par les Trésors publics au cours de cette année sont en forte hausse de 140,2% par rapport à l’année 2018. Elles représentent par ailleurs à elle seules, près de 40% du cumul des ressources levées sur le marché des titres publics depuis son lancement en 2011», apprend-on alors en parcourant le rapport.

Dans le détail, on peut observer que les pays de la Cemac sollicitent plus souvent les investisseurs actifs sur le marché de la Beac par le moyen des Bons du Trésor assimilables (BTA). 2015 milliards FCFA ont ainsi pu être mobilisés au cours de 145 séances d’adjudication organisées dans cette catégorie. Les Obligations du Trésor assimilables (OTA), quant à elles, ont permis de lever sur la même période, seulement 830,2 milliards FCFA.

TAA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *