PANORAMAPORTRAIT DÉCOUVERTE

1ère Conférence maritime de la CEEAC : le PASSMAR, invité surprise

 

La mise en œuvre du Programme d’appui à la Stratégie de sûreté et de sécurité maritimes en Afrique centrale (PASSMAR) est invitée à la table des discussions ouvertes la semaine dernière à Kinshasa. Les experts attitrés du Comité technique spécialisé de la Défense, de la Sûreté et de la Sécurité (CTSDSS) de la CEEAC s’y sont pourtant réunis dans un cadre précis. Celui de la conduite de la deuxième phase des réunions préparatoires de la 1ère édition de la Conférence maritime de l’Afrique centrale (Comar 1). Ils ont finalement dû se résoudre à traiter le point d’information relatif au PASSMAR. «Un programme activé dans le cadre de la stratégie de l’Union européenne pour le Golfe de Guinée, afin de renforcer la sûreté et la sécurité maritimes en Afrique centrale», ont-ils informés.

Les réflexions étaient attendues en présence du président de la Commission de la CEEAC, Gilberto Da Piedade Verissimo. Elles ont permis à son institution de rappeler que « le démarrage des activités du PASSMAR est intervenu en septembre 2021, alors que la Convention de financement entre l’Union européenne et la CEEAC a été signée depuis le mois d’avril 2018 ». L’idée étant désormais de veiller à ce que la mise en œuvre opérationnelle du Programme aboutisse à des résultats probants. À savoir : « renforcer la gouvernance maritime et la maîtrise des espaces maritimes ; adapter les cadres juridiques nationaux/régionaux aux normes internationales ; renforcer l’application des lois dans les États membres ; faciliter et faciliter l’

TAA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *