150  milliards d’investissement d’Orange pour améliorer la qualité du réseau au Cameroun

Telles sont les perspectives de l’entreprise pour les cinq prochaines années afin d’améliorer la qualité du réseau et le qualité service dans le pays.

Orange annonce un investissement de 150 milliards FCFA sur les 05 prochaines années pour la sécurisation, l’extension et la modernisation de l’infrastructure réseau à travers le pays. De cette enveloppe globale, un montant de 30 milliards FCFA est réservé pour l’implémentation des activités y relatives en 2023.

Ces perspectives sont présentées à l’Agence de régulation des télécommunications (ART) ce 31 janvier 2023, dans un contexte marqué par une forte croissance du trafic data, du trafic Internet de l’ordre de 40%. D’où l’opportunité pour l’entreprise de d’optimiser ses investissements. «La croissance du trafic en elle-même implique pour nous de réaliser des investissements à des fréquences très régulières pour pouvoir maintenir un dimensionnement approprié de notre réseau et améliorer la qualité de service», souligne Patrick Benon, directeur général d’Orange Cameroun.

Pour continuer dans le registre des perspectives, Orange est tributaire d’un plan d’accompagnement du processus de développement d’une économie numérique au Cameroun. Celui-ci repose sur trois pilliers, apprend-on. Notamment, L’augmentation de la capacité internationale à travers le projet du câble sous-marin ACE ; l’accélération de la diffusion du numérique à travers l’Orange Digital Center (ODC), plus concrètement l’augmentation de l’offre des formations, plus d’accompagnement dans l’entrepreneuriat numérique, l’accès au numérique à Tous ; l’amplification des activités de la Fondation Orange dans la lutte contre les inégalités de plusieurs ordres au Cameroun. «Nous avons profité de cette rencontre pour présenter à l’ART notre approche multi canal de la relation client, en passant en revue les différents canaux disponibles à travers nos boutiques, notre call center, notre plateforme digitale par laquelle nous encourageons justement nos clients à nous contacter lorsqu’il y a des plaintes ou des préoccupations de tous ordres» indique Patrick Benon.

Louise Nsana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *