1,5 milliard de FCFA

 

C’est la somme que 3 366 enseignants du secondaire au Cameroun devront rembourser à l’État. Selon la Direction générale du budget du ministère des Finances, les concernés ont perçu plus qu’il n’en fallait au moment de percevoir leurs rappels de solde. Les enseignants, issus des promotions 2012 à 2018 des Écoles normales supérieures du pays (ENS), devront rembourser entre 12 000 et plus de 10 millions de francs CFA chacun, confie la Direction générale du budget, dans un rapport daté de fin avril 2019.En attendant de connaître la suite de ce scandale, Louis Paul Motaze, le Minfi approché par le magazine Investir au Cameroun, s’est montré serein. « L’architecture matérielle, infrastructurelle du Cenadi est un peu vieillissante (…) Nous avons trouvé des solutions palliatives qui permettent que les salaires continuent d’être servis. Des dispositions ont été prises pour que des experts de CFAO, de IBM, qui sont déjà là, travaillent. Nous avons un grand espoir que nous allons finir par comprendre ce qu’il s’est passé », a-t-il dit, le 13 mai dernier à Yaoundé, lors des assises pour la relance des activités du Conseil de direction du Centre national de développement de l’informatique (Cenadi).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *