140

Selon Jean Ernest Ngallé Bibehé, c’est le nombre de compagnies de transport interurbain exerçant sans agréments valides au Cameroun. Inspiré par un audit piloté par ses services dans les 10 régions du pays, le ministre des Transports (Mintransports) estime que lesdites compagnies font du transport clandestin, eu égard à leurs situations administrative et technique lamentables.

Parmi les sociétés de transport ainsi épinglées, l’on retrouve l’immense majorité des grandes compagnies opérant sur les grands axes routiers du pays. Dans un communiqué signé le 2 janvier 2019, le Mintransports accorde un moratoire de 30 jours à ces sociétés de transport interurbain, afin que celles-ci se conforment à la règlementation en vigueur, sous peine de fermeture de leurs agences et de retrait de leurs agréments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *