13

Nombre d’années de stagnation du projet de mise en place de la TNT au Cameroun.

 

À en croire le rapport intitulé « Numérique en Afrique subsaharienne » publié en octobre dernier par GSM Association (une association internationale qui représente les intérêts de plus de 750 opérateurs et constructeurs de téléphonie mobile dans 220 pays du monde) sur le passage de quelques pays africains de l’analogie vers la télévision numérique terrestre (TNT), le Cameroun qui s’est lancé dans ce projet en 2009 ne dispose pas de calendrier clair. Le Comité national de pilotage de ce projet, présidé par le Premier ministre est simplement en hibernation.

Pour mémoire, la mise en œuvre du projet de basculement de l’analogique au numérique au Cameroun a été instruite par le président de la République en 2009, trois ans après l’accord de Genève (Suisse) de 2006, signé à l’initiative de l’Union internationale des télécommunications (Uit). Les pays africains avaient jusqu’au 17 juin 2015 pour s’arrimer à cette technologie qui offre une plus grande ouverture au marché et surtout, qui booste les capacités de production en termes de chaînes à diffuser. « Grâce à cette technologie, l’on économisera à terme plus de 100 milliards FCFA », avait juré Issa Tchiroma Bakary (ex-ministre de la Communication), lors d’une conférence de presse, en juin 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *