10 000

Selon un communiqué du ministère des Finances (Minfi), c’est le nombre d’agents publics fictifs débusqués au terme de l’opération de Comptage physique du personnel de l’État (Coppe). Ceux-là sont des agents publics qui percevaient irrégulièrement un salaire, du fait d’une absence non justifiée, d’une démission ou d’un décès non déclaré. Leurs noms, indique-t-on, sont systématiquement rayés du fichier solde de l’Etat camerounais. Grâce à cette purge, le Minfi situe déjà à environ 30 milliards de FCFA l’économie budgétaire annuelle que pourra réaliser l’Etat. En juillet 2018, la deuxième phase du comptage physique avait permis de détecter quelque 44 000 fonctionnaires présumés fictifs ou décédés et dont les salaires étaient perçus par des tiers. Pour 2019, les salaires, primes, pensions et autres avantages du service public devraient constituer une masse salariale de 1 058 milliards de Fcfa, en hausse de 3,32% par rapport à l’année dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *