1 652 milliards FCFA

C’est de l’argent perdu par le Cameroun entre 2010 et 2020 du fait de la corruption. Sur la base des données récoltées par la Commission nationale anticorruption (Conac), Dieudonné Massi Gams, le patron de cette instance a, au cours d’une conférence de presse donnée le 10 juillet à Yaoundé, offert une grille de lecture détaillée de situations corruptives spécifiques (passation d’un marché public, etc.) à travers le pays. Malgré la forte progression dans la prise de conscience des effets négatifs du fléau sur la croissance économique, a mentionné le président de la Conac, ce chiffre suggère que la corruption est corrélée à d’autres variables (telles que l’âge, le genre ou encore les conditions de vie des citoyens). En rappel, dans sa déclaration du 23 janvier 2020, la branche camerounaise de Transparency international a indiqué que le pays est classé 153e sur 180 pays, dans le cadre de l’indice de perception de la corruption, avec une note de 25 sur 100. Cette organisation non gouvernementale (ONG) indiquait par ailleurs que le Cameroun se classait 28e pays parmi les plus corrompus du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *