L’intercommunalité amorcée en zone Cémac

Initiative

L’Association des villes et collectivités d’Afrique centrale (AVCAC) vient d’être portée des fonts baptismaux à Libreville.

journal-integration-intercommunalite-amorcee-

C’en est fait. Les villes et collectivités d’Afrique centrale ont leur forum. A la faveur d’une assemblée constitutive, tenue du 25 et 26 octobre 2017 dans la capitale gabonaise, les maires des capitales et des grandes métropoles des Etats de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) ont acté la création officielle d’un forum corporatiste dédié aux collectivités territoriales dynamiques. Cette initiative s’inscrit inévitablement dans l’optique du Programme économique régionale (PER) de la Cemac.

Enjeux 

Association apolitique et à but non lucratif, l’AVCAC aura pour principale mission : l’animation et l’intervention intercommunale dans l’espace Cemac. Elle prend en compte le rôle décisif des collectivités territoriales dans la réalisation de l’agenda 2063 de l’Union africaine. Cette association des exécutifs locaux postule l’érection d’un réseau sous-régional des collectivités territoriales des Etats de la Cemac, en vue de leur permettre de mieux prendre en compte les problématiques de l’aménagement du territoire et du développement urbain. Une plateforme qui entend privilégier les échanges transfrontaliers en la matière, pour hâter le processus de décentralisation dans les Etats de la Cemac. C’est une véritable aubaine pour connecter ce territoire sous – régional vaste de 3 millions de km2 et dense de 45 millions d’habitants.

« L’opportunité de la création de cette association tient de la volonté des villes et collectivités territoriales d’Afrique centrale de conjuguer, d’une part, leurs ressources humaines, matérielles, financières et intellectuelles, dans un élan de solidarité intercommunale fondé sur un partenariat international efficace, et d’autre part, de mutualiser leurs efforts afin d’assumer leurs missions de promotion du développement économique, social, sanitaire, éducatif, culturel et sportif » éclaire le bureau. Des thématiques actuelles telles que la promotion de la gouvernance locale, le déploiement d’une coopération transfrontalière des collectivités locales et des institutions nationales – abordées à Libreville – ont désormais un espace de maturation et de concrétisation. C’est indubitablement un facteur de renforcement de la cohabitation des communautés d’Afrique centrale par le réseautage des décideurs locaux et des agglomérations. Un vecteur essentiel de la fluidité des mouvements des biens, des personnes voire des capitaux entre les centres urbains et ruraux dans la sous-région.

Structuration

L’assemblée constitutive des édiles d’Afrique centrale a par ailleurs servi de cadre à l’adoption des statuts, du plan d’action et à l’élection du bureau exécutif. La Maire de Libreville, Madame Rose Christiane Ossouka Raponda, présidente de l’Association des Maires du Gabon, trésorière de l’Association internationale des maires francophones (AIMF), est élue présidente de l’ACAC. De son point de vue, « aux côtés des organisations inter-gouvernementales, les collectivités locales, se doivent de développer, plus que jamais, une véritable coopération transfrontalière, qui soutiendra et accompagnera les politiques de développement des pouvoirs exécutifs ».

Les assises de Libreville, organisées avec l’appui de l’Aimf, font en réalité suite aux conclaves organisés à Yaoundé (Cameroun) en janvier 2016 et à Brazzaville (Congo) en mars 2017. Ces rencontres sont les fondations de la création de cette plateforme de dialogue entre les localités de la zone Cemac. Une initiative susceptible de créer une dynamique qui impulserait le bien-être des populations, à travers le renforcement des liens socio-économiques des collectivités. L’AVCAC aura son siège à Douala, capitale économique du Cameroun. Cette dynamique reçoit jusqu’ici le soutien des gouvernements de la sous-région, de la commission de la Cemac, de l’Union européenne et de l’Aimf.

Zacharie Roger Mbarga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *