INTEGRATION

Vous êtes ici : Accueil Supplément Afrique Centrale Sur le terrain New York: Des Tchadiens dénoncent le régime Déby à l’Onu
Intgration.jpg Philpa.jpg Pub-foire-vin650x91.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau-Fiac-650x91.jpg bandeau-Yafe-650x91.jpg bandeau.jpg

New York: Des Tchadiens dénoncent le régime Déby à l’Onu

Écrit par  Celestin Ngoa Balla à New York

Ils ont battu le pavé le 27 février dernier, pour s’insurger contre les violations des droits de l’homme dans leur pays d’origine.

Pour Abdoulah Chidi Djorkodei, jamais la communauté tchadienne des USA n’a connu une mobilisation pareille à celle du 27 février dernier, au parc Ralph Bunche qui fait face au siège de l’ONU à New York.  “Il y avait des opposants mais aussi des gens qui ont toujours supporté le régime de Idriss Deby”, dit l’opposant en exil. Et de poursuivre : “Nous, de la communauté tchadienne des USA, tenions à apporter tout notre soutien au peuple tchadien dans sa lutte pour la préservation de sa dignité, sa liberté et son indépendance. Nous exigeons que justice soit rendue pour toutes les victimes de la répression policière et politique et que cesse immédiatement les intimidations, les interdictions et violations systématiques des droits fondamentaux des citoyens Tchadiens. Les ministres de la République qui se caractérisent par des actes et comportements indignes doivent démissionner ou être démis de leurs fonctions et poursuivis en justice.” 

Spécifiquement, les manifestants demandaient la tête  des ministres Moussa Faki des Affaires étrangères, et de son collègue de la Sécurité intérieure Hamat Bachir. Pour le premier, il lui est reproché de n’avoir pas su élever son fils qui se trouve impliqué dans le viol récent de la fille d’un opposant à Ndjamena. Moussa Faki est aussi accusé d’avoir obtenu un faux diplôme de baccalauréat à sa femme, candidate à un concours de l’école d’administration. Cerise sur le gâteux, Moussa Faki aurait tenté de corrompre la famille de la jeune victime de viol. 

Quant au ministre de la Sécurité intérieure, les manifestants tchadiens de New York l’accusent d’avoir ordonné à la police d’ouvrir le feu sur les manifestants descendus dans les rues pour demander que le crime de viol ne reste pas impuni. Des sources crédibles indiquent que deux personnes sont mortes à la suite de cette répression policière.

Dans la foulée, les manifestants tchadiens devant l’Onu ont dénoncé les ambitions de présidence à vie d’Idriss Deby. “Nous ne voulons pas de sa candidature à la prochaine élection présidentielle” a dit un manifestant qui poursuit: “Après 26 ans de pouvoir, il est incapable d’assurer la paix et la sécurité dans le pays”. Pour ces manifestants, la violence prend sa source dans la maison d’Idriss Deby. Pour l’illustrer, ils brandissent la photo d’une fille sauvagement battue et tuée par un groupe de femmes, avec à leur tête Amina, la fille aînée d’Idriss Deby. Elle ne supporte pas l’idée que son mari (Daoud) prenne une seconde épouse. Abdallh Chidi Djokodei et les siens brandissent la photo d’une autre fille victime de la petite sœur du chef d’Etat tchadien. Soupçonnant cette fille de collusion avec son mari, la sœur d’Idriss Deby l’a fait kidnapper et torturer, au point de la traumatiser physiquement et émotionnellement.

Lu 698 fois

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Supplément Afrique Centrale Sur le terrain New York: Des Tchadiens dénoncent le régime Déby à l’Onu