INTEGRATION

Vous êtes ici : Accueil Supplément Afrique Centrale Gouvernement panafricain: L’Afrique centrale se taille la part du lion
Intgration.jpg Philpa.jpg Pub-foire-vin650x91.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau-Fiac-650x91.jpg bandeau-Yafe-650x91.jpg bandeau.jpg

Gouvernement panafricain: L’Afrique centrale se taille la part du lion

Écrit par  Didier Ndengue

Le « Panmerit » publie le tout premier cabinet

Le « Think Tank Kuzaliwa Upya » a formé son tout premier Gouvernement panafricain (Gp), grâce à son organe dénommé le « Panmerit ». Celui-ci, comme l’indiquent ses représentants en Afrique centrale, qui étaient face à la presse le 29 mars 2017 à Douala, « est chargé d’observer et d’évaluer les plénipotentiaires des portes feuilles ministériels sur le continent ». L’évaluation a débuté le 1er décembre 2015 et s’est achevée le 31 décembre 2016. Soit douze mois pour suivre les activités des 54 gouvernements des pays de l’Union africaine (Ua) et les évaluer selon les critères de performance définis d’avance par les membres du jury recrutés au sein de la société civile africaine. La première cuvée du « Panmerit » qui forme le premier Gp de l’Afrique, regorge quarante trois ministres de 22 pays sur 54. Dix femmes y figurent. 

Dix-sept ministres des pays membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (Ceeac) figurent dans la liste du tout premier Gouvernement Panafricain.

Dans cette liste de quarante et un ministres de tous les blocs régionaux africains, l’Afrique centrale est la région la plus représentative avec quinze ministres. On y retrouve quatre ministres rwandais (Louise Mushikiwabo, des Relations extérieures; Judith Uwizeye, de la Fonction publique et du travail ; Séraphine Mukantabana, de la Protection civile gestion des catastrophes naturelles et des réfugiés et le Prof. Silas Lwakabamba, de l’Education) ; quatre ministres du Congo Brazzaville (Gilbert Ondongo de la Promotion du secteur privé, Jean-Jacques Bouya des Grands travaux, Alain Akouala Atipault des Zones économiques spéciales, et Rosalie Matondo de l’Economie forestière du développement), deux ministres camerounais (Narcisse Mouelle Kombi, des Arts et de la culture et Pierre Ismaël Bidoung Kpwatt, des Sports et de l’éducation physique), deux ministres Equato-guinéens (Gabriel Mbega Obiang L. Des Mines et Marcelino Owono Edu du Budget), deux ministres tchadiens ( Bichara Issa Djadallah de la Défense et Adoum Younousmi des Infrastructures et du désenclavement) et un ministre gabonais ( Alain-Claude Bilie-By-Nze, de l’Economie numérique de la Communication et porte-parole du gouvernement). Ces ministres ont convaincu les membres du jury du Panmerit par leur acharnement au travail.

 

Des ministres panafricanistes 

L’agenda 2063 est donc la feuille de route de l’Ua. Et les ministres constituant le Gouvernement Panafricain travaillent, selon le Think Thank, à son accomplissement. On y retrouve des ministres de l’Afrique Australes, centrale, Ouest, Est, les Grands Lacs et de l’Afrique du Nord. 

«Chaque ministre dans son domaine, a permis par son travail, la mise en articulation des plans d’émergence ou de progrès de son pays. Ils ont participé à l’orientation stratégique de l’agenda 2063 de l’Ua signé par tous les pays membres », justifie Rodrigue Tchokodieu, panafricaniste et membre de l’organe d’évaluation. Sur le plan de l’unité, M. Tchokodieu apprend que «ce Gouvernement Panafricain est l’émanation de la volonté des pères fondateurs du panafricanisme de voir une Afrique unie politiquement, économiquement et culturellement, car nous sommes un même peuple. Ce gouvernement veut dire aux africains actuels de ne point occulter l’objectif de l’unité du continent». 

Lu 237 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Supplément Afrique Centrale Gouvernement panafricain: L’Afrique centrale se taille la part du lion