INTEGRATION

Intgration.jpg Philpa.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau.jpg

Bibiane Motto Atsama: Le Sialy est l’un des catalyseurs pour la transformation de nos matières premières issues de l’agriculture

Écrit par 

La promotrice du Salon international de l’agriculture et l’industrie agroalimentaire de Yaoundé se prononce sur les innovations de l’événement qui se tient à l’esplanade de l’hôtel de ville du 04 au 06 décembre 2016.

Vous organisez la quatrième édition du (Sialy). Pouvez-vous nous présenter ce projet en quelques mots ?

Du 06 au 16 décembre 2016, le Sialy tiendra sa quatrième édition. Une consécration pour l’unique salon spécialisé qui reste le plus grand rendez-vous sous régional du secteur agro-industriel, avec une offre nationale et internationale en matière de recherche, d’innovation, de production et de commercialisation.

Le Salon international de l’agriculture et l’industrie agroalimentaire de Yaoundé est la seule plateforme où tous les acteurs du secteur sont réunis pour débattre sur les questions liées à l’agriculture et à l’industrie agroalimentaire. Le Sialy présente les actions du Gouvernement envers les populations pour booster l’agriculture et la transformation des produits. C’est un salon qui propose une optimisation de l’offre à travers une segmentation claire et pertinente en quatre pôles à savoir: la matière première ; le processus de production et sa technologie ; le conditionnement et l’emballage ; la commercialisation.

Le Sialy est aujourd’hui comme l’un des catalyseurs pour la transformation de nos matières premières issues de l’agriculture. Dans ce sillage, il y a un domaine prioritaire : l’agro-industrie. C’est un vaste champ, mais son développement n’en est qu’au stade embryonnaire, en dépit du frémissement observable dans les domaines tels que les huileries, les savonneries, les cosmétiques, la production artisanale des jus de fruits, etc. C’est dire que l’agro-industrie demeure globalement une niche à exploiter, d’où l’organisation du Sialy.

Que recherchez-vous en organisant ce Salon ?

Cette déclaration forte du Président de la République, Son Excellence Paul Biya, à l’occasion de son traditionnel discours à la nation le 31 décembre 2015, nous appelle à travailler ensemble (Gouvernement, entreprises privées, acteurs de la société civile) pour la mise en place des conditions préalables à l’industrialisation de notre pays. Il s’agit ici entre autres de la modernisation de notre agriculture et la transformation de ses produits. C’est la raison d’être du Sialy.

Face au grand potentiel qu’offre notre pays, il est de bon ton de mettre en exergue ce qui est déjà fait et de mener la réflexion pour l’adoption de nouvelles stratégies et politiques pour booster cet important pan de l’économie nationale. Les résolutions issues de ces travaux pourraient servir de base de travail aux pouvoirs publics, afin de susciter la création des structures de production, des marchés et au final, de créer des richesses nécessaires à la relance de l’économie nationale.

Nous voulons aider le Gouvernement et les populations en mettant sur une plateforme, en un temps donné, tous les acteurs pour leur informer sur les innovations, les financements, les équipements et les emballages, etc. Il y a des nombreux projets de l’Etat qui sont méconnus des populations.

Rendu à la quatrième édition, quel bilan faites-vous des précédentes?

Un bilan très satisfaisant. De 100 exposants en 2010, 150 exposants en 2013, la manifestation n’a cessé de grandir, regroupant ainsi 200 exposants à la dernière édition de 2015, 250 exposants sont attendus en 2016. 

Le Sialy n’a jamais perdu le caractère qui fait sa notoriété: l’internationalisation de sa manifestation qui permettra au Cameroun d’acquérir la technologie idoine. Ceux qui ont visité le Sialy 2010 témoignent des progrès réalisés par les exposants en matière de qualité/quantité et d’emballage.

Qui attendez-vous au Sialy 2016 ?

Le Sialy est un salon transversal, il va de la fourche à la fourchette. Nous attendons le grand public, les institutions de recherche, les agriculteurs, les industriels du secteur de l’agro-industrie, les équipementiers, les industries d’emballage, les opérateurs d’appui au développement, les opérateurs de recherche de financement, les opérateurs de financement.

Qu’est-ce qui caractérise cette quatrième édition en termes d’innovations ?

En termes d’innovations, il s’agit de mettre en exergue les savoir-faire, les forces, les talents pour les industriels souhaitant découvrir les solutions exclusives, adaptables et abordables, les innovations et pérenniser les relations existantes avec des experts de l’agro-industrie.

Il est également question d’apporter le numérique au secteur agropastoral. Le ministère des Postes et Télécommunication sera présent au Sialy avec les entreprises numériques qui vont proposer des logiciels devant booster leur production. Aussi, l’accent est mis sur l’agriculture : sans la matière première, il n’y a pas de transformation. C’est ce qui justifie la présence du ministère de l’Agriculture et du Développement rural au Sialy avec ses projets. Il y aura des thématiques d’un haut niveau sur les Accords de partenariat économique par la Douane camerounaise ; la mise à niveau des entreprises, entre autres l’Anor pour la conservation des produits, le conditionnement et l’emballage, la recherche des financements. La cerise sur le gâteau, c’est la tenue du Forum sous régional sur les chaînes de valeur du manioc avec la participation de tous les pays de la zone Cemac, le Nigéria, le Ghana, etc.

Nous sommes à quelques semaines de l’ouverture du Sialy, quel bilan pouvez-vous faire à mi-parcours ?

Nous avons bouclé le projet à 70%, les réunions interministérielles se tiennent normalement, la souscription des stands continue. C’est l’occasion ici de remercier le ministre de l’Industrie, des Mines et du Développement technologique et son équipe pour tout leur soutien à l’organisation de cet événement. 

En termes de flux des personnes, vous estimez à combien de visiteurs par jour sur le site du Sialy ?

Environ 10.000 visiteurs par jour.

Comment participer au Sialy ?

Nous avons nos bureaux à la Montée âne rouge, face nouvel artisanat, le site web : www.sialy.net, tél : 00237 696035725 - 677691925 -242026487

 

Un mot à l’ endroit de tous les potentiels exposants du Sialy.

Cette quatrième édition du Sialy nous donne l’occasion de saluer la confiance qu’ils accordent à cet évènement. A travers ce projet, ils font également confiance au Gouvernement qui nous a donné son onction. Nous les attendons comme d’habitude à l’Hôtel de Ville de Yaoundé du 06 au 16 décembre 2016.

 

Lu 284 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Panorama Entreprise Bibiane Motto Atsama: Le Sialy est l’un des catalyseurs pour la transformation de nos matières premières issues de l’agriculture