INTEGRATION

Intgration.jpg Philpa.jpg Pub-foire-vin650x91.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau-Fiac-650x91.jpg bandeau-Yafe-650x91.jpg bandeau.jpg

Marché du sucre: Des Italiens flairent le filon

Écrit par  Bobo Ousmanou

En partenariat avec leurs confrères brésiliens, des investisseurs transalpins ambitionnent de mettre sur pied une nouvelle usine de production au Cameroun.

Venue savoir quels produits camerounais sont susceptibles d’être exportés vers leur pays, une délégation d’investisseurs italiens a été reçue le 06 septembre 2017 au ministère du Commerce (Mincommerce). Avec Luc Magloire Mbarga Atangana, le maître des lieux, Franco Predari (directeur général de la société RES 55), Medardo Agnelli (représentant de la société Ares) ont échangé sur les possibilités d’investissements dans la filière sucrière. Quelques mois après l’autorisation donnée par le Mincommerce pour importer entre 60 et 75 mille tonnes de sucre, les partenaires italiens promettent l’installation d’une usine de production de sucre en terre camerounaise. «Si vous nous aidez  à obtenir des conditions favorables, nous pouvons voir comment les Brésiliens peuvent produire ici ou bien amener d’autres sucres au Cameroun au prix acceptable pour aider le Cameroun et la Cemac à lutter contre la contrebande», a suggéré Medardo Agnelli.

Luc Magloire Mbarga Atangana a saisi cette occasion pour vanter le cadre des affaires au Cameroun. «C’est un pays aux institutions stables, solides; où il existe de meilleures terres et des produits aux gouts exceptionnels, il y a tout pour y investir et réussir… on vous donnera toutes les facilités nécessaires, vous ne regretterez pas votre mise», a-t-il dit aux visiteurs. 

S’inspirant de la loi de 2013 sur la gamme de facilites  en matière d’investissements, le Mincommerce a présenté aux Italiens le contexte d’ouverture des marchés impulsés par la ratification des APE par le Cameroun. Selon le membre du gouvernement camerounais, «la signature des APE ouvre totalement les marchés… les machines rentrent ici sans paiement des droits de douane, le Cameroun ne paye plus ces droits, le Cameroun recherche des investisseurs ici pour transformer et vendre en Europe, il existe le marché Américain disponible avec l’Agoa, ainsi que celui de l’Union Européenne».

Lu 29 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Panorama Entreprise Marché du sucre: Des Italiens flairent le filon