INTEGRATION

Vous êtes ici : Accueil Les sept jours Comunautés Minmidt: La CLCC veille au grain
Intgration.jpg Philpa.jpg Pub-foire-vin650x91.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau-Fiac-650x91.jpg bandeau-Yafe-650x91.jpg bandeau.jpg

Minmidt: La CLCC veille au grain

Écrit par  Mercedes Beleheka (stagiaire),
Ernest Gbwaboubou donne les consignes. Ernest Gbwaboubou donne les consignes.

Ernest Gbwaboubou a prescrit aux membres de la Cellule de lutte contre la corruption (CLCC) de son département ministériel, une exemplarité dans leur conduite et l’intensification des actions de sensibilisation. La cérémonie d’installation a eu lieu le 28 juillet dernier à Yaoundé.

Ils sont au total quatorze membres à porter la lourde charge d’éradiquer la corruption du ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (Minmidt). Nommée par Arrêté AR numéro 000575 du 09 mai 2017, l’équipe est constituée de l’inspecteur général du ministère, nommé au rang de président de cellule, du conseiller technique numéro1, des inspecteurs, des chefs de division et de cellule, sans oublier les représentants de la société civile. La cellule de lutte contre la corruption (CLCC) installée le 28 juillet 2017 par Ernest Gbwaboubou veillera à combattre efficacement ce fléau qui mine son département ministériel.

 

Missions 

Lors de la cérémonie de prise de fonction, Ernest Gbwaboubou, patron du Minmidt a appelé ces nouveaux délégués à agir non seulement auprès du personnel, mais à étendre leurs actions chez tous ceux qui de près ou de loin collaborent avec cette structure. «Votre mission est de sensibiliser et d’éduquer tous les acteurs sur l’importance de la dénonciation de la corruption et l’utilisation des voies de recours dans tous les domaines d’activité, vous devez œuvrer à favoriser l’appropriation par tous, des messages et moyens pouvant contribuer à lutter efficacement contre la corruption dans le champ d’intervention de ce département ministériel», a-t-il déclaré. En clair, il s’agit pour le président Martin Yankwa et toute son équipe de densifier la sensibilisation en vue d’une prise de conscience des uns et des autres sur les risques encourus par les auteurs de la corruption, d’identifier les niches de corruption dans le secteur des mines, de l’industrie et développement technologique, d’amener les acteurs à adopter les comportements responsables notamment en encourageant la dénonciation de toutes les pratiques de corruption et d’évaluer les actions entreprises par la cellule. 

Et pour se faire, la nouvelle équipe devra être un modèle et ne pas faillir aux nombreuses tentations auxquelles elle sera exposée. C’est sur cette base de travail qu’Ernest Gbwaboubou les a invités à travailler. «Vous êtes interpelés à plus d’un titre par votre exemplarité, vous devez être irréprochables pour remplir efficacement vos missions hautement délicates. Pour exercer honorablement votre rôle de gendarme de lutte contre la corruption du ministère, votre crédibilité dépendra de la dignité qui s’exprimera par vos actes, votre manière d’être, d’agir, et par la qualité des actes que vous poserez dans l’exercice de votre noble mission».

 

Attentes

«Vos activités devraient également s’étendre sur les sites miniers, les carrières et les établissements classés où interviennent les personnels du Minmidt. J’attends de vous un diagnostic sans complaisance des différentes formes de corruption dans ce ministère et des solutions thérapeutiques pour tordre le cou et éradiquer ce fléau tentaculaire et dévastateur qui plombe les performances attendues au Minmidt», a clairement indiqué le ministre. Pour lui, seul le respect de cette ligne de conduite garantira les résultats escomptés. Et parlant de résultats, Ernest Gbwaboubou a donné quelques précisions aux membres de la CLCC. «Vous serez évalués par la qualité de vos résultats qualitatifs et quantitatifs que le Minmidt  obtiendra dans le vaste chantier d’assainissement des mœurs. Notre ministère en a grand besoin pour redorer son image auprès de l’opinion publique nationale et internationale ». A cet effet, Martin Yankwa a tenu à rassurer sur le fait que tout est mis en place pour que la cellule dont il a la charge arrive à atteindre ses objectifs et réponde favorablement à ces nombreuses attentes. «Nous avons les ressources financières et humaines pour arriver à combattre la corruption au Minmidt», a reconnu le président de la cellule. Cependant, il ne reste plus qu’à le prouver.

Lu 67 fois

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Les sept jours Comunautés Minmidt: La CLCC veille au grain