INTEGRATION

Vous êtes ici : Accueil Les sept jours Cameroun Education: Des heures sup pour sauver l’école
Intgration.jpg Philpa.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau.jpg

Education: Des heures sup pour sauver l’école

Écrit par  Jean-René Meva’a Amougou

L'enjeu est d'éviter l'année blanche et respecter le calendrier des examens de l'année scolaire en cours.

Tout, dans le communiqué publié le 03 mars dernier par Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe sur les dispositions destinées à rattraper le temps perdu, sent la volonté des pouvoirs publics d’éviter une année blanche au Cameroun. Pour coller à cet objectif, le ministre des Enseignements secondaires (Minesec) appréhende ce qu’il y a lieu de faire pour assurer à la fois des remises à niveau dans certaines matières et l’approfondissement des programmes. 

 

Aménagement

Et pour contourner le retard causé par la grève des enseignants, le Minesec a appelé à la poursuite des cours de rattrapage et à l’augmentation des heures de cours dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. «Des mesures sont prises en vue de rattraper les heures de cours et autres activités pédagogiques. Ces mesures sont: la poursuite du déroulement des cours de rattrapage dans la section francophone et l’augmentation hebdomadaire de 17 heures de cours dans la section anglophone, pour la période allant du 6 mars au 13 mai 2017», a-t-il indiqué dans un communiqué lu sur la radio nationale le 03 mars 2017.

 Dans le détail, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe demande aux enseignants du sous-système anglophone de faire deux heures de cours supplémentaires chaque lundi, mardi, jeudi et vendredi. Ils doivent par ailleurs ajouter trois heures de cours sur le temps réglementaire le mercredi et effectuer six heures le samedi.

Le Minsec fait ainsi passer le temps imparti aux activités pédagogiques de 35 heures hebdomadaires à 52 heures. À côté de cela, il recommande le déroulement des cours pendant deux semaines pour les classes d’examen et une semaine pour les autres classes, ce, pendant les congés de Pâques prévus du 31 mars au 17 avril 2017.

«Ces ajustements s’avèrent nécessaires dans le contexte que nous connaissons tous, martèle-t-on du côté du Minesec, avant de vanter les mérites d'un emploi de temps qui devrait contribuer à la réussite scolaire de tous les élèves».

Ce même 03 mars 2017 s’est tenu une session extraordinaire du Conseil d’administration du Cameroon GCE Board (organe en charge de l'organisation des examens dans le sous-système anglophone) à Buea. Au terme des travaux, la prorogation de la date limite de dépôt des dossiers pour l’examen du GCE Board au 20 mars a été décidée. Les retardataires ont donc encore deux semaines pour se conformer. Selon les premiers pointages, environ 70 000 candidats étaient inscrits, très loin des 182 000 de 2016.

Lu 228 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Les sept jours Cameroun Education: Des heures sup pour sauver l’école