INTEGRATION

Vous êtes ici : Accueil Les sept jours Cameroun Pour un impayé de 13 Milliards de Fcfa : Mebe Ngo’o à couteaux tirés avec un marchand d’armes
BANDEAU-BATTLE-THE-VOICE.jpg Festi Communautes 650X91.jpg Philpa.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau.jpg visuel fotrac.jpg

Pour un impayé de 13 Milliards de Fcfa : Mebe Ngo’o à couteaux tirés avec un marchand d’armes

Écrit par 
Le ministre délégué de la présidence de la République chargé de la Défense Le ministre délégué de la présidence de la République chargé de la Défense

Sisco, spécialisé dans la fourniture de munitions et la dépollution de sites dangereux, menace de trainer le Cameroun devant les tribunaux. Au ministère de la Défense, l’on craint d’avoir approvisionné (sans le savoir) Boko Haram en arsenaux de guerre.

La situation s’envenime de plus en plus entre le Cameroun et une société française spécialisée dans la fourniture de munitions et la dépollution de sites dangereux, basée à Compiègne, au nord de la France. Sisco, puisqu’il s’agit d’elle, est en voie de traîner le pays de Paul Biya en justice en réclamation d’une facture de 22 millions d’euros. Le montant couvre toutes les prestations effectuées par la société française pour le compte du Mindef. Selon la Lettre du Continent (LC) N°691 du 08 octobre 2014 qui révèle cette information, ladite facture n’a pas encore été payée. Ce qui a amené Sisco, appuyé par un collège d’avocats, à sommer les autorités camerounaises de s’exécuter au plus vite. D’ici la mi-novembre plus précisément.
 «Après ce délai, écrit le journal, la justice pourrait être saisie». Paul Biya, le président de la République du Cameroun, a été mis au parfum de l’aggravation des choses entre la société française et les autorités de Yaoundé en août dernier, peu avant séjour en Suisse. A en croire LC, l’affaire révélée dans son édition 689 a provoqué des remous tant dans les cercles de sécurité qu’au sein la classe politique camerounaise. Edgard Alain Mebe Ngo’o, le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, a d’ailleurs tenu dans la capitale camerounaise une réunion d’urgence, rapporte le journal confidentiel. Ce qui témoigne de l’électrochoc provoqué par cette affaire volontairement négligée au départ.

Lu 631 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Les sept jours Cameroun Pour un impayé de 13 Milliards de Fcfa : Mebe Ngo’o à couteaux tirés avec un marchand d’armes