INTEGRATION

Vous êtes ici : Accueil Les sept jours Ambassades France-Afrique : Si la France sort de l'Euro, que feront les Etats de la zone Franc?
Intgration.jpg Philpa.jpg Pub-foire-vin650x91.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau-Fiac-650x91.jpg bandeau-Yafe-650x91.jpg bandeau.jpg

France-Afrique : Si la France sort de l'Euro, que feront les Etats de la zone Franc?

Écrit par  Engelbert Essomba Bengono

Dans la chronique France-Afrique: Pourtant, la colonisation française est un crime contre l’humanité !..., un mauvais agencement de texte nous a fait écrire que Jules Ferry a fait une déclaration à la Conférence de Berlin sur le partage de l'Afrique. Nous prions nos lecteurs de bien vouloir noter que ladite déclaration à plutôt été faite devant les députés français, le 28 juillet 1885. Espérant l'indulgence de nos lecteurs ainsi que celle de feu Jules Ferry pour cette méprise chronologique, nous concluons dès à présent la première série d'analyses que nous inspire la campagne inédite que mènent les candidats à l'élection présidentielle française.

Au fil des jours, la campagne révèle de plus en plus de détails sur ce que les uns et les autres entendent faire pour renouer avec la croissance économique, réduire le chômage, atteindre le plein-emploi, renforcer la laïcité, en finir avec la crise des migrants, etc. Parmi les solutions les plus frappantes, il y a la sortie de la zone euro d'une part, et le retour à une monnaie nationale d'autre part. Une mesure qui est préconisée par les candidats Marine Le Pen du Front national et Jean Luc Mélenchon du Front de Gauche. Etonnante convergence des deux extrêmes qui procèdent pourtant de deux démarches totalement différentes pour arriver au même résultat: le retour à la souveraineté monétaire de la France. Les deux candidats préconisent, avec des nuances de fond, le référendum pour obtenir la sortie de l'Euro. Cette sortie serait improbable parce que M. Mélenchon et Mme Le Pen n'auraient, selon les sondages d'opinion, aucune chance d'être élus. 

Notre intérêt réside dans le fait que depuis que ces propositions circulent, les Etats africains membres de la zone Franc restent étonnamment silencieux, alors que le 06 mai prochain, Mme Le Pen peut effectivement être élue! Avons-nous déjà anticipé le choc de l'élection de Mme Le Pen? Avons-nous déjà anticipé le fait que la France pourrait dès lors effectivement sortir de l'Euro?

En effet, Mme Le Pen et M. Mélenchon sont les seuls candidats qui proposent une mesure ayant un impact direct sur la situation économique et monétaire des 14 Etats africains de la zone Franc. Ces Etats, en vertu de deux accords monétaires de 1972 et 1973, utilisent le franc Cfa qui est une monnaie arrimée à l'euro, avec la garantie de la France. Le Conseil européen n'a accepté cet arrimage que parce qu'il correspondait à «un engagement budgétaire» de l'Etat français. Dès lors, une sortie de la France de l'Euro signifierait la fin de cet engagement budgétaire. Et, mécaniquement, la fin de l'arrimage du Cfa à l'Euro, la fin de la parité fixe entre le Cfa et l'Euro, la fin de la garantie de convertibilité du Cfa, le rétrécissement de cette garantie, la clôture du compte d'opérations et la fin du dépôt de 50% des réserves de change des Etats auprès de la Banque de France. Au mieux, on verra l'arrimage sur un nouveau franc et le début du flottement du Cfa. Au pire, on verra alors la création d'au moins deux monnaies africaines avec des conséquences pour l'instant imprévisibles.

Pour les partisans du maintien de la zone Franc, cela ressemblerait à un «lâchage» des partenaires monétaires africains de la France. Pour les partisans de monnaies africaines souveraines, il s'agirait plutôt du début d'une nouvelle ère monétaire dont personne ne peut malheureusement aujourd'hui donner les contours exacts. En tout état de cause et quel que soit le résultat de l'élection présidentielle en France, il y a une impréparation inquiétante dans les deux zones monétaires que sont l'Umac en zone Cemac et l'Umeoa. Nous avons consulté les dispositions du traité instituant l'Union monétaire ouest africaine et l'accord de coopération monétaire correspondant du 14 décembre 1973 d'une part, et celles de la convention du 23 novembre 1972 liant les Etats de l'Afrique centrale à la France d'autre part. L'hypothèse du changement de l'unité monétaire en France n'est pas explicitement envisagée. De plus, ces deux instruments internationaux n'ont pas été révisés lors de la mise en place de l'Euro. Pourquoi devrait-on les réviser lors de la sortie prochaine mais peu probable de la France de l'Euro? Autrement dit, les Etats de la zone Franc ne vont donc s'en tenir qu'à ce que la partie française fera à partir du 06 mai 2017, et la vie du franc Cfa continuera. Pauvre Afrique! 

Engelbert Essomba Bengono

Lu 369 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Les sept jours Ambassades France-Afrique : Si la France sort de l'Euro, que feront les Etats de la zone Franc?