INTEGRATION

Salon international de l’entreprise Promote: et déjà le compte à rebours de l’édition 2017!

Dans la matinée du vendredi 26 février dernier, en la sall...

Maîtres Thomas Dissaké Kwa et Jean-François Chanut: «Nous disons non ! à la spoliation et aux méthod...

 Les familles Ngom Priso, Kemayou et Kwa, propriétaires re...

Boko Haram: la guerre lâche contre les comités de vigilance

Chaque jour, les membres des comités de vigilance sont  pa...

Cameroun: Boko Haram, le début de la fin…

A la suite de sa visite à Mora, après l’attentat suicide s...

Présidentielle anticipée au Cameroun, Immigration, APE, visas…: Séduction, bluff et coups de gueule ...

Madame l’ambassadeur, chef de la délégation de l’Union europ...

Bandeau-yafe-650x90.jpg Festi Communautes 650X91.jpg Philpa.jpg bandeau-publicitaire-promote.jpg

Dans le but d’assurer la réussite de sa stratégie d’insertion dans l’économie mondiale, le Cameroun s’est engagé à diversifier ses échanges commerciaux. Pour cela et selon son Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE, boussole économique du pays de 2010 à 2020), Yaoundé devrait  s’inscrire dans une perspective de renforcement de l’intégration sous régionale et régionale tout en recherchant par ailleurs de nouveaux débouchés à travers la coopération avec les pays émergents. Le rapport d’évaluation triennale (2010 – 2012) de la mise en œuvre du DSCE a conclu que «des efforts plus importants devraient encore être fournis en matière d’intégration régionale, pour que celle-ci apparaisse vraiment comme un outil efficace et crédible de la réponse stratégique du Cameroun aux défis de la mondialisation». Mais le pays de Paul Biya vient de poser un acte allant à l’encontre de cette prescription. Tous les experts sont en effet unanimes de ce que le démantèlement tarifaire entre le Cameroun et l’Union européenne débuté le 04 août dernier portera un coup dur à l’intégration sous régionale et régionale. Ceci d’autant plus que l’adhésion solitaire du Cameroun à l’Accord de partenariat économique se fait, comme le démontre cette enquête, en violation des conventions communautaires. 

A un peu plus de deux ans du terme de son mandat, Paul Biya prépare déjà le bilan des «Grandes réalisations», programme pour lequel il a été réélu en octobre 2011. Il y a quelques mois, le chef de l’Etat camerounais a instruit son Premier ministre de lui faire le point sur l’évolution des grands projets énergétiques que l’on compte en grand nombre parmi les projets structu-rants. Pour cela, Philemon Yang a mis en place un comité interministériel d’inspection coiffé par son conseiller spécial, l’agrégé d’Economie Touna Mama. Après avoir fait aux moins deux fois le tour de ces chantiers, le comité peaufine en ce moment son rapport. Qu’est-ce qui peut en sortir? Intégration a mené son enquête. Avant-goût.

Prise par n’importe quel bout, l’affaire des indemnisations des populations autochtones de Ngousso (Yaoundé V) finit par avoir raison de tous.

En application de l’accord de libre-échange conclu avec l’Union européenne, le Cameroun devrait démarrer, dès le 04 août 2016, la surpression des droits de douane sur ses importations en provenance du vieux continent.

Jadis petit village anonyme, la localité est devenue le sanctuaire de la «béatitude» que charrient chez les autochtones les indemnisations et les ventes de terrains.

La reddition des comptes a fait un pas au Cameroun avec le décret du 15 mai 2013 portant règlement général de la comptabilité publique. Au rang des innovations, le texte commande à la Chambre des comptes (CDC) de produire un rapport de certification du  compte général de l’Etat; c’est-à-dire de donner son opinion par écrit sur la conformité des états financiers de l’Etat.

Page 1 sur 49
Deutsche_Welle_Logo.jpg Festi Communautes 664X469.jpg Manege-664x469.jpg campagne-Hommage664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home